LE DÉVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE: A quand le bout du tunnel ?

Author: Mohamed Lamine Doumbouya

La pluralité d'acteurs de développement est corrélée à la multiplicité des visions du développement ainsi qu'aux instruments mobilisés sur le terrain.

 

Lorsque les efforts pour le développement d'un pays ne sont pas coordonnés et les aspirations des populations, non prises en compte effectivement, les initiatives entreprises se transforment en ralentisseurs de progrès au lieu d'en être des catalyseurs. Le plus souvent d'ailleurs, les efforts engagés servent plus les acteurs du développement que les bénéficiaires potentiels dudit développement. Un développement, pour être durable, se planifie et se construit avec ses bénéficiaires, dans un cadre institutionnel savamment conçu et adapté.

 

À cet effet, il doit être librement voulu et accepté par ceux-ci, qui deviennent en même temps objets des transformations s'opérant dans leur propre écosystème. D'où l'importance de s'assurer que les populations comprennent et intègrent les changements attendus ; autrement les progrès se feront attendre, tandis que les coûts d'efficacité seront incontrôlables et les résultats insatisfaisants.

9782343254623r.jpeg

About the Author:

Mohamed Lamine Doumbouya est Docteur en économie de l'Université Lumière Lyon 2 (France). En Guinée, il a respectivement assumé les fonctions de Conseiller Spécial du Premier Ministre (2013-2016), de Ministre du Budget (2016-2018) et de Conseiller du Président de la République, en charge de la Réforme de la gouvernance des finances publiques, de la mobilisation des ressources et des relations avec les partenaires (2018-2021).

 

Parallèlement, il enseigne les cours de Monnaie et Institutions Financières à l'Université GLC de Sonfonia (Guinée). Dr Doumbouya est actuellement Coordonnateur Général de la Mission d'Appui à la Mobilisation des Ressources Internes (MAMRI).